Pour en savoir plus sur l’essai clinique de phase 3 d’Erytech sur le cancer du pancréas,

Résidents américains, cliquez ici
Résidents non américains, cliquez ici

Le cancer du pancréas est un type de cancer particulièrement agressif, avec un taux de survie à 5 ans inférieur à 10 %. C’est aussi l’une des indications oncologiques qui connaît le développement le plus rapide. Avec quelque 150 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année en Europe et dans le monde, le cancer du pancréas constitue une indication où les besoins insatisfaits sont importants.

En 2017, nous avons publié les résultats positifs de notre étude clinique de Phase 2b évaluant eryaspase en combinaison avec la chimiothérapie pour le traitement en seconde ligne du cancer du pancréas métastatique. Cette étude ouverte, multicentrique et randomisée de Phase 2b à laquelle ont participé 141 patients, a satisfait à ses deux principaux critères d’évaluation prédéterminés et montré des progrès significatifs à la fois en termes de survie sans progression (PFS) et de survie globale (OS). Le Rapport des Risques Instantanés (« Hazard Ratio » ou HR) s’est établi à 0,60 (valeur-p nominale = 0,009) pour la survie globale de l’ensemble des patients, c’est-à-dire que le traitement avec eryaspase a réduit le risque de décès de 40 % par rapport à un traitement par chimiothérapie seule.

C’est la première fois qu’un traitement à base d’asparaginase aboutit à un résultat de survie positif pour une indication de tumeur solide. Cet essai constitue le fondement de notre stratégie, qui consiste à explorer la poursuite du développement d’eryaspase dans le traitement du cancer du pancréas et d’autres indications de tumeurs solides.

Nous évaluons actuellement eryaspase dans une étude de phase 3, TRYbeCA1, qui devrait inclure environ 500 patients en traitement de seconde ligne du cancer métastatique du pancréas dans plus de 120 sites cliniques en Europe et aux États-Unis. Dans cet essai, les patients admissibles sont randomisés 1-pour-1 pour recevoir eryaspase en combinaison avec la chimiothérapie standard (gemcitabine/abraxane ou traitement à base d’irinotecan) ou la chimiothérapie standard seule. Le critère principal de l’étude est la survie globale (OS). Une analyse intermédiaire sur l’efficacité devrait avoir lieu lorsque les deux tiers environ des évènements seront survenus.

De plus, dans le but d’évaluer eryaspase au-delà du traitement de seconde ligne, une étude de phase 1 parrainé par un investigateur avec eryaspase dans le cadre du traitement de première ligne du cancer pancréatique métastatique est en phase de planification aux États-Unis.

Menu