Pour en savoir plus sur l’essai clinique de phase 3 d’Erytech sur le cancer du pancréas,

Cliquez ici

Le cancer du pancréas est un type de cancer particulièrement agressif, avec un taux de survie à 5 ans inférieur à 10 %. C’est aussi l’une des indications oncologiques qui connaît le développement le plus rapide. Avec quelques 185 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année en Europe et aux Etats-Unis, le cancer du pancréas constitue une indication où les besoins insatisfaits sont importants.

En 2017, nous avons publié les résultats positifs de notre étude clinique de Phase 2b évaluant eryaspase en combinaison avec la chimiothérapie pour le traitement en seconde ligne du cancer du pancréas métastatique. Cette étude ouverte, multicentrique et randomisée de Phase 2b à laquelle ont participé 141 patients, a satisfait à ses deux principaux critères d’évaluation prédéterminés et montré des progrès significatifs à la fois en termes de survie sans progression (PFS) et de survie globale (OS). Le Rapport des Risques Instantanés (« Hazard Ratio » ou HR) s’est établi à 0,60 (valeur-p nominale = 0,008) pour la survie globale de l’ensemble des patients, c’est-à-dire que le traitement avec eryaspase a réduit le risque de décès de 40 % par rapport à un traitement par chimiothérapie seule.

C’est la première fois qu’un traitement à base d’asparaginase aboutit à un résultat de survie positif pour une indication de tumeur solide. Cet essai a constitué le fondement de notre stratégie, consistant à explorer la poursuite du développement d’eryaspase dans le traitement du cancer du pancréas et d’autres indications de tumeurs solides.

En 2018, nous avons initié une étude clinique de phase 3, appelée TRYbeCA-1. 512 patients ont été inclus pour le traitement de seconde ligne du cancer métastatique du pancréas dans environ 90 sites cliniques dans 11 payes en Europe et aux États-Unis. Dans cet essai, Eryaspase, en association avec une chimiothérapie standard (gemcitabine/nab paclitaxel ou un traitement à base d’irinotecan), est comparé à une chimiothérapie standard seule, dans une randomisation 1-pour-1. Le principal critère d’évaluation est le taux de survie globale.

En Octobre 2021, les premiers résultats de l’étude indiquent que ce critère n’a pas été atteint dans la population en intention de traiter (ITT). Cependant, une tendance intéressante d’amélioration nominale de la survie globale a été observée dans le sous-groupe prédéfini de patients traités par eryaspase en combinaison avec FOLFIRI (une chimiothérapie à base d’irinotecan). 
Les résultats complets de l’étude seront présentés à la conférence ASCO-GI en 2022.

De plus, une étude de phase 1 parrainée par un investigateur, évaluant eryaspase en combinaison avec le FOLFIRINOX modifié (mFOLFIRINOX) dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas avancé et localement avancé, est en cours aux États-Unis chez quelques 18 patients. rESPECT est une étude de phase 1 ouverte, multicentrique et à bras unique, lancée et conduite par le Georgetown Lombardi Comprehensive Cancer Center (Washington DC, US).
Aucune toxicité dose-limitante n’a été observée dans les deux premières cohortes de doses, ce qui a conduit à la détermination d’une dose maximale tolérée (DMT) de 100 U/kg. Une activité clinique encourageante a également été relevée chez les premiers patients de cette étude.

Menu